TINTIN & MILOU

chez les TOREADORS

 

 

  Edition Rascarman - 2007

Album cartonné, 24 pages cousues.

10 exemplaires n°, 5 dos rouge & 5 jaune.

Le récit de cet album ne se présente pas sous forme de bande dessinée mais d'une histoire comprenant de petits chapitres se déroulant juste après-guerre où  lors d'une corrida, Tintin se retrouve impliqué dans un vol de taureau et une affaire de marché noir qui l'emmènera jusqu'en Espagne où il tentera de résoudre avec l'aide des Dupondt après plusieurs rebondissements cette affaire de marché noir. 

Etrangement toute la partie se déroulant dans la fabrique secrète rappelle les scènes de Tintin en Amérique lorsque le héros à la houppette visite une usine ultra-modernisée transformant l'animal directement en corned-beef. Une bizarre impression de déjà-vu et de déjà-lu.

Rares sont les récits de Tintin que l'on peut réellement remettre dans un contexte historique précis, c'est le cas de "Au Pays des Soviets" avec la peur du rouleur compresseur communiste, "Tintin au Congo" colonialisme belge et "Le Lotus Bleu" avec la situation particulière de la Chine… là Tintin est en phase avec l'actualité du moment, la fin de la guerre, les tickets de rationnements, le marché noir… mais l'esprit du héros n'est pas respecté, verrait-on dans un album d'Hergé Tintin jeter une pantoufle sur Milou… où que l'on veuille transformer Tintin en pâté et le faire manger à Milou…

De plus, lors de l'édition originale, chaque chapitre se terminait par une question, reposant sur le système histoire à tiroir ou histoire "furet", lecture pouvant se faire à voix haute et de par là même interroger au coin du feu de joie la jeune audience quant à la tournure des évènements.

Ce récit connaîtra deux éditions successives et ne sera pas réédité… apparemment, à la différence de Dupont & Dupont Détectives de Paul Kinnet où Hergé avait illustré chaque chapitre ne (se) sera pas impliqué dans le projet de Jean Roquette, dont même la couverture est annotée d'après Hergé.

Edition originale et 2nde édition

A la fin du récit, est inclus la chanson "Tintin et Milou - Dupont et Dupond chez les Toréadors" (Parole de S Raquin - Musique de David Julien) que pouvaient reprendre tous en chœur le lecteur et l'audience.

Ce récit publié en 1947 en petit format (12 x 16 cm) fait partie de la collection "HISTOIRE ET JOIE", dont il portera le numéro "cahier n° 12". Ces fascicules édités par les Editions Cœurs Vaillants se présentaient tous sous le même système de lecture afin de dynamiser la lecture et divertir au maximum l'auditoire.

A noter que la version Rascarman, ici présente, ne reprend pas la question de fin de chaque chapitre, afin de proposer une lecture limpide à l'amateur tintinophile.

Cet album est placé dans la rubrique des piratages des albums officiels de Tintin car même si le récit n'est pas signé par Hergé ni d'ailleurs apparemment l'illustration de couverture car notée "d'après Hergé", cette histoire a connu une publication officielle à laquelle le père de Tintin ne s'est pas opposée.